Médiation


 

Le mot « médiation » vient du latin « medium » ou « medius » qui signifie « intermédiaire » ou « milieu »

 

Vous désirez vous séparer, divorcer, mais vous voulez éviter de rentrer dans une confrontation avec l’autre ?

Vous vivez difficilement la séparation, ressentez de la colère ou un grand désarroi ?

Vous ne comprenez pas comment vous en êtes arrivés là et auriez aimé pouvoir mieux comprendre, en tentant un dialogue difficile avec votre ex-partenaire ou époux(se) ?

Vous êtes fatigué(e) des tensions qui, depuis votre divorce, ne cessent d’émailler les discussions sur l’organisation concernant les enfants?

Vous avez l’impression d’être entraîné(e) dans une spirale conflictuelle qui vous fait peur, et êtes inquiet(e) pour ce que peuvent vivre les enfants dans un tel contexte ?

Ou, tout simplement, vous aimeriez pouvoir déterminer ensemble, à l’écart de toute intervention judiciaire, les modalités de votre séparation et de votre divorce au mieux des intérêts de chacun ?

La médiation familiale peut vous y aider.

 

La médiation familiale, c’est quoi ?

 

C’est un processus de gestion amiable des conflits, alternatif à la procédure judiciaire, dans lequel  le médiateur familial, tiers impartial, accompagne les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.

 

Quels sont les avantages de la médiation ?

 

• Elle propose un lieu d’écoute neutre et non-jugeante qui peut permettre de débloquer des situations nouées ;

• Elle permet de clarifier les points d’entente et les points de difficulté, ce qui aide à sortir petit à petit d’un chaos émotionnel qui peut submerger ; 

• Elle offre aux personnes la possibilité de prendre elles-mêmes les décisions importantes qui les concernent plutôt que de s’en remettre à la décision d’un Juge qui peut être inadaptée à leur situation spécifique;

• Elle peut procurer une atmosphère positive de discussion, de reprise du dialogue et préserve les relations à long terme (entre parents par exemple, ce dont les enfants bénéficient) ;

• Elle permet de limiter les frais qui sont partagés et très nettement moins élevés que les honoraires d’un avocat 

 

Quelles sont les étapes de la médiation familiale ?

 

La médiation familiale se déroule en plusieurs entretiens, d’une durée de 1h30 et espacés d’au moins deux semaines.

 

Le processus peut durer entre trois et six séances en moyenne.

 

La médiation peut aboutir à la rédaction d’un accord de médiation, partiel ou global, provisoire ou définitif. Cet accord pourra ensuite, si les personnes le souhaitent, être homologué par le Tribunal de la famille compétent. Si les personnes sont mariées, l’accord pourra être rédigé sous forme de conventions préalables à divorce par consentement mutuel.